Accueil » ACTUALITES » Haut-Uélé: A partir de la RCA, les rebelles LRA,Seleka,Tchadiens et les Mbororo sur le point d’attaquer la RDC, alerte le UNHCR

Haut-Uélé: A partir de la RCA, les rebelles LRA,Seleka,Tchadiens et les Mbororo sur le point d’attaquer la RDC, alerte le UNHCR

Dans une dépêche de l’agence presse libre parue 26 octobre 2019, une coalition des rebelles LRA, Seleka, ( Mbororo d’origine d’origine Tchadienne et les Mbororo) se prépare à attaquer la république démocratique du Congo.

Selon le UNHCR cité par l’agence presse libre, cette coalition des rebelles LRA, Seleka, ( Mbororo d’origine d’origine Tchadienne et les Mbororo aurait vu le jour en République Centre Africaine pour attaquer la République Démocratique du Congo dont la base serait à Mboki, un village frontalier centrafricain au Nord-ouest de Doruma, plus précisément vers Zangabay.

A en croire le confrère, ces hommes seraient lourdement armés, avec un actif de 5000 à 6000 hommes , prêts à attaquer la République Démocratique du Congo dans un avenir proche.

Le confrère évoque la raison principale de cette attaque à la vengeance de la RDC qui ne veut pas des Mbororo dans son territoire et l’objectif poursuivi serait de conquérir le Haut-Uele et le Bas-Uele pour qu’ils s’y installent et y vivent tous désormais en paix.

Toujours selon les mêmes sources , ils auraient prévu de faire leur entrée par la rivière Mbomu qui est une porte d’entrée des localités Zangabay ( 135 km au nord-ouest de Doruma ) Pasi ( 120 km au nord-ouest de Doruma , Sanango ( 100 km au nord-ouest ). Toutes ces localités frontalières de la RDC citées, sont celles qui regorgent les réfugiés centrafricains, Sud Soudanais et des rapatriés Congolais.

L’armée loyaliste indique avoir pris des dispositions nécessaires pour sécuriser la zone comme de routine. Le porte-parole du secteur opérationnel Uele , capitaine Carlos Kalombo joint tard dans la soirée de ce dimanche par lecoqdelest.net parle d’une rumeur néanmoins ses hommes sont en bonne position de force.

 » C’est une rumeur à ne pas négliger , toutefois , le secteur opérationnel Uele ne redoute pas la probabilité . Qu’il ait réorganisation ou pas, les forces de l’ordre sont dans toutes les positions  » a-t-il indiqué

Rappelons que le ministre provincial du Haut-Uélé, Crispin ALIBU avait exprimé lors d’une interview accordée orientalinfo.net mardi 15 octobre courant qu’il est temps pour que ces éleveurs étrangers nomades se trouvant dans les différents Territoires du Haut-Uele comprennent que la population n’a plus besoin d’eux ici et embrassent le chemin de leurs pays d’origine.

Dieu Merci THUAMBE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
36 ⁄ 12 =