Accueil » SOCIETE » Haut – Uélé-ESU: installé à Faradje, ISPALE risque de damer les pions aux autres universités de la contrée, estime le Père Roger GAISE

Haut – Uélé-ESU: installé à Faradje, ISPALE risque de damer les pions aux autres universités de la contrée, estime le Père Roger GAISE

Le Président de la conférence des Chefs des Etablissements d’enseignement supérieur et universitaire du Haut-Uélé, le Révérend Père Roger GAISE puisque c’est de lui qu’il s’agit, a lors de son passage le week-end dernier en Territoire de Faradje, reconnu la qualité de l’éducation de l’ISPALE et n’a pas manqué de jeter des fleurs à cette institution.

Ceci vous intéresse dans la même catégorie cliquez:=http://lecoqdelest.net/haut-uele-sante-unikin-uniuele-vers-etroite-collaboration-entre-leurs-facultes-de-medecine/

Pour ce prélat catholique,  » ISPALE prend de l’envol. Il y a des bons travaux qui s’y font. A lui d’ajouter qu’avec cette allure, il risque de damer les pions » aux autres institutions de l’ESU de la Province du Haut-Uélé et de la Rdc.

L »Institut Supérieur Prince Amani des Sciences de la Logistique et Entrepreunariat (ISPALE) est situé à Tadu dans le territoire de Faradje. Il organise trois filières d’éducation dont la Logistique, l’entrepreneuriat et l’informatique appliquée à la gestion. Pour ce faire, cette institution universitaire qui a des Conditions requises pour une bonne éducation des cadres du pays dispose d’une importante logistique et d’un personnel de qualité.

Le Président de la conference des chefs des établisements universitaires du Haut-Uélé a indiqué que si l’on veut former des bons cadres, il faut avoir les documents officiels et remplir toutes autres conditions.

A lire:http://lecoqdelest.net/haut-uele-esu-pere-roger-gaise-plaide-education-optimale-etudiants-ausein-universites-reconnues-letendue-de-province/

Il a par ailleurs rappeler sa ferme volonté de militer pour cet aspect des choses pour qu’il ait un enseignement de qualité.

Le Recteur de l’Université de l’Uélé précise aussi que « partout où sa communauté l’enverrai, il le ferai de bon coeur car pour lui c’est un saccerdoce de lutter pour une bonne éducation ».

Vue de l’intérieur de l’auditoire

Notez qu’au terme de sa mission à l’interieur de la province, il s’est assuré aussi de l’évolution de l’Institut Supérieur du Développement Rural, ISDR en sigle installé à Makoro à Faradje, l’Institut Supérieur Pédagogique de Watsa et faradje ainsique l’Institut Superieur des Techniques Médicales installé à Watsa et a félicité les animateurs de toutes ces institutions tout en appelant à donner le meilleur d’eux-mêmes pour la bonne éducation des étudiants.

Rédaction/lecoqdelest.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
5 × 3 =