Haut-Uélé : l’agriculture, une voie vers l’avenir pour la sécurité alimentaire et la formation des jeunes


C’est dans le cadre de lutte contre la faim et la pauvreté que l’ONGD Jeunes Talents et la Modernité de la RDC exécute depuis mai 2018 des projets agricoles dont le plus récent est celui du projet agro-business pour la sécurité alimentaire, la formation et l’emploi des jeunes.

L’agripreneuriat étant une opportunité d’emploi et d’affaires dans le Haut-Uélé, l’ONGD JTM-RDC met au socle du développement la promotion et l’encadrement des jeunes dans la production et la transformation des produits agricoles.

Avec ses propres, cette ONGD a actuellement deux sites agricoles dont l’un est situé dans la localité Kobi à quatre kilomètres de la ville d’Isiro, site dans lequel elle a cultivé deux hectares de soja pour combattre la mal nutrition chez les enfants et un hectare de maïs. L’autre se trouvant dans la localité Manato à douze kilomètres de la ville d’Isiro, site dans lequel, elle a cultivé deux hectares du riz et un hectare des légumes pour combattre la faim.

l’ONGD-ASBL JTM-RDC, considérant l’agriculture comme socle de développement, a, la vision d’élargir les superficies de ses sites agricoles, qui, jusqu’à présent ne peuvent combattre la mal nutrition à grande échelle, mais cet élargissement ne lui est encore possible actuellement à cause de manque des moyens et matériels appropriés pouvant lui permettre d’atteindre ses objectifs.

Signalons par ailleurs que cette ONGD déjà formé plus de 157 jeunes dans l’agripreneuriat dans la ville d’Isiro.

Léon Mangbulu/lecoqdelest.net