Haut-Uélé/Santé : »La Sensibilisation contre la maladie à virus d’Ebola  » au centre de la réunion mensuelle du DG de KGM avec les leaders communautaires

Haut-Uélé/Santé : »La Sensibilisation contre la maladie à virus d’Ebola  » au centre de la réunion mensuelle du DG de KGM avec les leaders communautaires

La situation épidémiologique de la maladie à virus d’Ebola inquiète plus d’un en république démocratique du Congo.

Vendredi 18 avril 2019, la société Kibali Gold mines, à travers son département social en collaboration avec celui de l’environnement et santé au travail sous la conduite de son Directeur Général a sensibilisé la population environnante à son projet sur cette maladie.

Des membres des couches sociales de la communauté, des cadres de l’administration territoriale et renforcée de Watsa, des managers des sous-traitances de la place ainsi que des cadres et agents des services étatiques et par-étatiques ont répondu présents à ce grand rendez-vous d’information autour de cette maladie intervenue pour la dixième fois au Congo RD.

Selon les intervenants du jours déjà la statistique indique environ 1.290 personnes atteintes dont 838 décès depuis son apparition dernière à Madjina dans la province de l’ex-équateur.

Le cas de Watsa est une situation avant l’arrivée de la maladie. Ce qui compte plus selon le médecin chef de Zone de Watsa Docteur Angoyo ,il faut une bonne connaissance,
Attitudes et bonne
Paratique pour lutter contre Ebola car selon lui, watsa est dans la situation d’vant l’arrivée de la maladie Ebola.

Docteur Herman LUHAVU , médecin oeuvrant au sein de Kibali et Vital BIABUSHI, chef du département de l’environnement et santé au travail ont indiqué qu’il faut une bonne prévention avec l’engagement de toutes les parties car la maladie est réelle et évitable.

*A retenir de Virus Ebola*

C’est depuis le début du mois de mai que le virus ebola a faits sa réapparition sur le sol congolais, précisément dans la province de l’équateur dans la localité de Bikoro.

On enregistre déjà environ 838 cas de décès alors que ce virus semble être maîtrisé et éradiqué mais le nord Kivu semble être encore une poche de résistance

Actuellement, la campagne de riposte se poursuit sur place par les experts du ministère de la santé et autres partenaires.

Le virus à fièvre hémorragique Ebola est une maladie virale très souvent mortelle qui appartient à la famille des filovirus.

Ce virus est noté parmi les plus contagieux et plus mortel qui se transmet par contact direct avec le sang, rapport sexuelle, par salive (embrassements), la transpiration et les organes ou des biologistes des sujets infectés par cette pathologie.

Parfois appelée “fièvre hémorragique”, Ebola tire son nom en République démocratique du Congo où le virus a été rencontré pour la première fois en 1976. Les animaux comme gorilles, les chimpanzés et les chauve-souris sont les plus suspectés de transmettre la maladie.

Pour se prévenir ; ne manger que de la viande bien cuite, éviter les animaux malades ou morts, éviter les chauve-souris ou leur viande, lavez-vous bien les mains avec du savon, nettoyez régulièrement .

Le taux de mortalité indique le médecin de centre médical kibali, docteur Herman Luhavu, pour des personnes atteintes sont estimés à 90% et pour que le virus soit confirmé le diagnostic doit être fait par des analyses biologiques.

Ces tests permettant l’identification du virus sont réalisés en milieu hospitalier dans un Centre santé où le patient doit être isolé afin d’éviter tout risque de contamination.

Et parmi les symptômes il y a la fièvre, la fatigue intense, la douleur musculaire, les maux de tête, l’ irritations de la gorge, le seignement, la diarrhée, l’éruption ,yeux rouges, et des vomissements.

Rédaction/lecoqdelest.net

Laisser un commentaire

Résoudre : *
9 ⁄ 3 =