Ituri/Sécurité : Deux personnes tuées dans une attaque armée contre le centre commercial d’Amee en territoire de Mahagi

Deux personnes dont un membre de l’Eglise de réveil de Ndrele et un manutentioneur du marché communément appelé » Bombeur » ont été tuées et trois autres blessées lors d’une attaque des hommes armés non autrement identifiés ce vendredi 07 juin 2019 vers 15 heures contre le marché d’Amee situé dans la chefferie des Djukoth, territoire de Mahagi près de la frontière avec le territoire de Djugu dans la province de l’Ituri.

« Une dizaine d’hommes armés ont surgi au centre d’Amee et attaqués le marché en tirant des coups de balles, créant une panique ainsi qu’une débandade généralisée. Ils ont tenté de pénétrer dans la parcelle d’un commerçant de la place mais sans succès. Avant d’arriver à Amee, ces hommes armés ont attaqué un véhicule en partance pour Bunia dans le village de Nyamukawa. Ils ont dépossédé les passagers des téléphones portables, argent ainsi que d’autres biens de valeur. Ils sont tous rentrés à motos vers le territoire de Djugu », a témoigné un étudiant de Bunia en séjour à Amee avant d’ajouter que des militaires FARDC et des éléments de la police nationale congolaise ont été déployés à leurs trousses vers 16 heures.

Sur place, un membre de la féderation des entreprises du Congo joint par le coq de l’est indique que cette attaque est bien montée le jour du marché par ces assaillants qui à leur entrée avaient démontré une bonne maitrise du marché.

Un officier de la police nationale de la place, sans confirmer ni infirmer le bilan de ces attaques indique cependant qu’il était difficile en ce temps d’attaque de lancer une offensive directe vu que ces hommes n’étaient bien identifiés mais plutôt assimilés aux vendeurs et/ou acheteurs que contenaient le marché ainsi que l’insuffisance de ses élements.

L’ honorable honoraire NGABU KPARI confirme l’attaque de ce centre commercial par ces hommes armés en tenue des FARDC au micro d’Ivette MUSAFIRI notre Consoeur de la ville de Bunia, il appelle les deux peuples(Alur et Lendu) à la collaboration enfin de dénoncer ces asaillants et permettre à la commission spéciale montée par le gouverneur de la province de l’Ituri qui séjourne à Kpandroma de bien mener sa mission.

L’insécurité causée par ces hommes armés encore non identifiés devient récurrente dans le territoire de Mahagi avec plusieurs attaques notamment dans la chefferie des Mokambu, frontalière du territoire de Djugu où plusieurs personnes sont déjà tuées et des maisons incendiées dans plusieurs localités.

Dieu Merci Thuambe