turi/Politique: Le rendez-vous du changement reste à réinventer, une jeunesse engagée et responsable pour la gestion efficiente de la Res Publica(Xavier Assani/acteur politique)

Dans une logique formelle démontrée Jeudi 25 avril 2019 sur la toile: « la racine du mal en RDC n’est autre que Joseph Kabila Kabange »

Cette déclaration est du secrétaire exécutif provincial des jeunes de l’ECiDé(parti d’opposition cher à Martin Fayulu Madidi)n’est pas allé par le dos de cuillère. Xavier Assani a mis quiconque lui prouverait le contraire au defi.

« Si la racine du mal dans notre pays s’appelle sans tergiversation Kabila. Combattre Kabila est une action salvatrice pour l’avenir et le devenir de la RDC. Alors que Kabila plus Tshilombo égal un en mathématique.
Donc combattre Tshilombo égal à Combattre Kabila, Je les combats sans autre forme de procédure.
_FCC-CACH: Agonie prolongée du peuple_
Le rendez-vous du changement reste à réinventer » a dit Xavier Assani.

Rien qu’à lire ces propos, l’on sent que les élections générales du 31 décembre 2018 ont laissé des traces indélébiles dans l’esprit de plus d’un congolais.

A lui e poursuivre que non seulement la perplexité s’est installée, mais aussi les congolais sont divisés sur l’avenir de la RDC.

Certains analystes pensent qu’il faille laisser l’actuel président Fatshi se mettre au travail ,imprimer le changement. D’autres n’y croient pas du tout.D’autres encore expriment le voeu de voir le pays décoller effectivement, à la seule condition de faire sauter le verrous qui bloque, Kabila Joseph.Ce qui demeure une épine dans le soulier de Fatshi.

Avec le vote historique des sénateurs, des députés nationaux et provinciaux, le FCC est de plus en plus fort. L’élection au perchoir de Jeannine Mabunda,ce 24 Avril n’a fait que sceller l’invincibilité du Front commun. De quoi rêver autrement. Par exemple commencer à préparer minutieusement les élections de 2023.

l’œil regardant/lecoqdelest.net