Accueil » ACTUALITES » Watsa: Les agences de transport en commun sur l’axe routier Watsa-Aru en grève sèche

Watsa: Les agences de transport en commun sur l’axe routier Watsa-Aru en grève sèche

Le transport de bus en commun de Watsa à Aru est suspendu depuis le week-end dernier par les six transporteurs ; Na ngolu caoch, dissa express, ATD caoch, et autres.

Pour ces agences de transport, le taux de péage route est revu à la hausse, ce qui justifie leur mécontentement. Dans une lettre adressée au gouverneur de la province du Haut-Uélé dont www.lecoqdelest.net s’est procuré une copie , ces transporteurs exigent l’implication personnelle du gouverneur. Ils demandent la révision de ce taux avant de reprendre le trafic.

De son côté, Michel ANGOTAKO ATAFO, Directeur Général de la Direction des recettes du Haut-Uélé[DGRHU],précise que les avancées sont très significatives, des pourparlers en cours:
« Vous êtes sans ignoré que la province du Haut-Uélé et celle de l’Ituri utilisent presque les mêmes opérateurs économiques, Nous sommes allé vers nos frères de l’Ituri pour leurs expliqué certaines dispositions de nos arrêtés qui ont été revu à la hausse. Nous espérons que dans un avenir proche, ils viendront vers nous pour harmoniser certaines choses. » a-t-il précisé.

Pour lui, selon la loi n° 13/008 du 22 janvier 2013 modifiant et complétant la Loi n° 08/012 du 31 juillet 2008 portant principes fondamentaux relatifs à la libre administration des provinces ,la province du Haut-Uélé juit de la même autonomie administrative que sa soeur de l’Ituri, il est inadmissible que ces transporteurs suspendent Brusquement le trafic sans prôner le dialogue »Les deux provinces sont des soeurs, elles sont appelées à cohabiter ensemble, nous étions surpris de constater cette attitude d’arrêt brusque de trafic, Nous regrettons que lors de nos échanges, nous leur avons ouvert même centaines brèches de venir vers nous en cas de problème , ce qui nous permettra de transmettre le rapport à nos autorités dans le cas où celà dépassait notre niveau. En tant que technicien , il y a certaines revendications que nous pouvons transmettre directement à la hiérarchie  » a-t-il martelé

Par ailleurs, une délégation des transporteurs de Aru dans la province du Haut-Uélé s’annonce dans le prochain jour à watsa en fin d’échanger sur la question. Cette situation qui n’inquiète pas seulement le Directeur provincial de la DGRHU, mais aussi inquiète certains voyageurs en attente de la reprise de trafic:  » je regrette que je suis bloqué par cet acte , j’ai déjà beaucoup perdu car suis bloqué dans mes opérations  » indique Jeannot en attente de Bus.

 » Cette situation cause une perte énorme aux transporteurs grevistes et au gouvernement provincial du Haut-Uélé » indique un analyste économique indépendant. Selon lui, seul le dialogue entre les deux entités reste l’unique solution  » A ce stade, chaque partie se considère lésée, mais la loi reste d’application car la taxe contestée a une base juridique, celà n’exclut pas aussi au gouvernement provincial le sursis de l’opération enclenchée. Par jour , les recettes produites par cet axe routier Watsa-Aru sont énormes tant au gouvernement que les opérateurs économiques. Nous en appelons à trouver une solution. » conclut-il

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 × 6 =