Accueil » SOCIETE » Watsa-justice: Dossier 300.000 dollars, la justice en quête de la vérité,Odon Bulery, coordinateur de la société civile au gnouf !

Watsa-justice: Dossier 300.000 dollars, la justice en quête de la vérité,Odon Bulery, coordinateur de la société civile au gnouf !

 

Photo caricature/lecoqdelest.net

La construction de l’hôpital général de référence de watsa n’avait jamais vraiment été une source de problèmes majeurs depuis que l’initiative ait été annoncée.

L’ensemble de la communauté s’était mobilisé comme un seul homme pour applaudir le projet dans le cadre de l’amélioration de la santé.

Pourquoi le projet de la construction devient mégapoursuite ?

Tout commence par le retrait exécuté par monsieur Odon Bulery d’une somme d’environs 300.000 dollars américains , somme en séquestre dans le compte de la communauté via le forum pour le développement communautaire. Cette somme est une partition de la contribution communautaire dans ce grand projet initié à l’époque de Lola Kisanga Jean-Pierre, le gouverneur du Haut-Uélé.

Depuis son retrait, les voix ne cessent d’être entendue, d’une part la ligue des jeunes et d’autres des personnalités politiques et sociales.

Odon Bulery, s’octroit cette somme au nom de la communauté pour laquelle il agit et non intuito personae. Il achèterait l’espace pour la construction d’une clinique à Watsa, dès lors, par cet retrait, l’homme fait le buzz sur les réseaux sociaux. La justice en quête d’infraction se saisit du dossier et le garde entretemps les enquêtes continuent.

Dans les coulissses, l’on signale que les MAP circuleraient pour mettre au clair la situation.

Les appels au calme se multiplient

Devant la presse, le docteur honorable Jean-Marc Mambidi en séjour dans sa circonscription électorale a, avant de quitter watsa lundi 23 septembre devant la presse indiqué que l’affaire de 300.000 dollars est un débat révolu. Pour lui, il faut une construction de l’hôpital qui répond aux normes du plan stratégique sanitaire.

Du côté de la nouvelle société civile , son coordonateur territorial se réjouit de cette démarche de la justice, il appel au calme et demande à la population de faire confiance à cette justice.

Pour l’association des jeunes unis pour le développement de Watsa, une seule optique est l’éclaircissement dans ce dossier de l’hôpital car Watsa a besoin d’un hôpital digne de son nom.

Rédaction/lecoqdelest.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
12 ⁄ 4 =