Watsa-Mines: Pour sauver des vies humaines, l’honorable Jean-Marc Mambidi  est  favorable à la delocalisation de la population de Renzi suite aux multiples décès des espèces aquatiques

Watsa-Mines: Pour sauver des vies humaines, l’honorable Jean-Marc Mambidi est favorable à la delocalisation de la population de Renzi suite aux multiples décès des espèces aquatiques


Le député national élu de la circonscription de Watsa, Jean-Marc Mambidi est monté aux créneaux le week-end dernier lors d’une émission radio face au dossier de la pollution de la rivière Renzi dont le résultat est sorti négatif.

Pour cet élu du peuple, bien que le résultat est sorti négatif,il faut une analyse indépendante pour en etablir les responsabilités:
« J’étais en contact avec la population de Renzi, j’ai reçu des images qui demontrent que réellement les poissons etaient morts et les crapeaux. Directement je suis entré en contact avec les autorités de Kibali à Kinshasa mais elles m’ont rassuré que ce n’était une pollution, peut-être les décès de ces espèces aquatiques seraient dus aux travaux des exploitants artisanaux » dit-ils au micro de Likambo TAMINO Timothée.

Même les résultats ne rassurent ce représentants de Watsa à Kinshasa, loin de son obédience, il tonne et revient du côté de cette population qui crie et cherche un soutien pour éclairer le dossier.

L’émission ne suffisait pas, il promet venir et parler avec sa base.Terre et ciel mis en témoin, pour sauver ces âmes,dit-il, même l’espèce aquatique n’est pas retissent ,il faut une delocalisation pure et simple de cette entité proche de la clôture de Kibali.

« Notre point de vue était claire dès lors qu’une enquête indépendante n’est pas menée , c’est de delocaliser cette population car déjà avec ces disparutions brusques des espèces aquatiques le danger est permanent pour cette population de Renzi » a rappelé Mambidi.

A lui d’ajouter  » Nous n’accepterons jamais que nos populations meurent pour une cause non élucidée , il faut l’ensemble de la population ausein de la société civile, la société ainsique nous les politiques suovions avec diligence ce dossier ».

Notez que le resultat de laboratoire était sorti negatif après l’alerte depuis le dimanche du 02 juin 2019 faisant état des décès des espèces aquatiques dans cette rivière environnente de la clôture de Kibaligold. La communauté accusait la société kibali d’être à la base suite à ces déchets toxiques de traitement de l’or à l’usine.

La semaine dernière, l’environnement minier a depêché une équipe de son inspection dont les résultats de son travail d’enquête n’est pas encore rendu public.

Rédaction

Laisser un commentaire

Résoudre : *
7 + 21 =